MIME-Version: 1.0 Content-Location: file:///C:/E796648C/CopyofLettreaRenePreval.htm Content-Transfer-Encoding: quoted-printable Content-Type: text/html; charset="us-ascii" Son Excellence René Garcia Préval

 

 

 

 

 

 

Montréal, le 26 octobre 2006

 

 

Son Excellence René Garcia Préval

Président de la République
Palais National
Champ de Mars
Port-au-Prince, Haïti<= /o:p>

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Veuillez pardonner la liberté que je prends de venir aujourd’hui demand= er l’appui de votre gouvernement. J’ai beaucoup hésit&eacut= e; à vous déranger ; je ne l’aurais pas fait pour moi, mais le fait qu’il s’agisse de l’intérêt de = la nation a fini par effacer mes scrupules.

&n= bsp;

Je fais= partie d’une famille haïtienne qui a été exilée d’Haïti au tout début du régime des Duvalier. Pour réaliser le rêve de feu mon père (un ingénieur civil/géographe qui a été Ministre des Travaux Publics= et Sénateur du Nord-Ouest), la famille s’est consacrée à l’acquisition des connaissances requises pour rétabli= r et  même créer la Société Républicaine envisagée par les fondateu= rs de la République. À cette fin j’ai fondé Energin= at S.A., une société haïtienne dont la mission est la gesti= on optimale des sources d’énergie naturelle pour le bien-êt= re du peuple haïtien, en particulier la gestion de l’eau de mer fro= ide des grandes profondeurs, qui est l’inépuisable réserve d’énergie naturelle la plus précieuse du pays.

&n= bsp;

Parce q= ue notre pays est doté d’eau de mer profonde froide tout près de= tout son littoral, durant les dix dernières années j’ai travaillé de près avec les scientifiques du laboratoire d’énergie naturelle d’Hawaii pour étudier les technologies novatrices de l’océan qui permettent d’util= iser dans les régions tropicales l’eau de mer chaude de surface et l’eau de mer froide puisée dans les grands fonds marins pour la climatisation et le refroidissement industriel, l’agriculture froide, l’aquaculture marine chaude et froide, la génération d’électricité propre, la production de grandes quantités d’eau potable pure et la production éventuelle d’hydrogène. Ceci m’a amené à croire mordi= cus au potentiel économique inexploité de la mer et à reconnaître que la mer et le soleil constituent un héritage po= ur l’avenir d’Haïti. Certes, avec ces nouvelles technologies = de l’océan on peut bâtir des villages et des villes autonom= es qui soient viables tant sur le plan économique que sur le plan cultu= rel et environnemental dans des sites qui jouxtent la mer profonde et jouissent= d’un ensoleillement élevé. Aussi ma compagnie se propose-t-elle d’intégrer ces technologies récentes de la mer dans un système multifonctionnel et d’utiliser ce système int&e= acute;gré dans des projets de développement côtier durable en l’installant sur cinq sites géographiques prometteurs le long = des côtes du pays ; ces sites seront reliés par une ligne de transport maritime et un système de télécommunications= via un collier sous-marin de câbles à fibres optiques. Le site Internet de ma société (www.energinat.com) donne une description détaillée des technologies de l’océan et des projets pour Haïti.

&n= bsp;

Ces pro= jets de développement durable sont bien adaptés à la réalité actuelle d’Haïti et peuvent contribuer grandement à la réalisation de plusieurs élémen= ts de l’ambitieux programme de 25 ans de votre gouvernement, en particulier dans les domaines des télécommunications, de l’agricult= ure, de l’aquaculture marine, de la génération d’électricité propre sans carburant fossile, de la production d’eau potable, et même dans celui de la construction= des dix villes côtières millénaires sans bidonvilles que vo= us projetez de réaliser. L’équipe d’experts de classe internationale que j’ai assemblée pour la mise en œuvre de ces projets a ses rames dans l’eau, mais le bateau n’avancera p= as sans l’approbation, le soutien politique et la participation de votre gouvernement.

&n= bsp;

Auriez-= vous la grande obligeance de me dire dans une lettre d’intention (préférablement en français et en anglais) s’il serait possible pour votre gouvernement d’appuyer ces projets et de m’assister dans mes efforts pour l’obtention des cinq sites côtiers ciblés avec cession par affermage pour au moins 20 ans= ? Un tel appui mènerait éventuellement à un accord de partenariat public-privé entre Energinat et l’État haïtien. Il est à espérer que le processus politique pour l’établissement de relations contractuelles avec le gouverneme= nt pourrait se réaliser en moins de trois mois. Maintenant que les yeux= du monde sont tournés vers Haïti et qu’un certain nombre de nations sont prêtes à aider dans le développement socio= -économique durable du pays, avec un fort appui du gouvernement, l’acquisition de capitaux et de fonds de construction pour l’établissement d’un premier site pourrait se concrétiser dans 6 à 9 mo= is supplémentaires.

&n= bsp;

Je vous= remercie à l’avance de votre obligeance.

&n= bsp;

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’hommage de mes sentime= nts respectueux.

&n= bsp;

&n= bsp;

&n= bsp;

G&eacut= e;rard P. Pereira, Ph.D.

Pr&eacu= te;sident-directeur général

Energin= at S.A. (ENASA)

&n= bsp;

GPP/cp<= o:p>